alimentation, Naturopathie

Les bienfaits💖 des graines de chia

MalgrĂ© leur toute petite taille, elles font partie des aliments les plus nutritifs de la planĂšte🌍.
De par leur composition, elles regorgent de bienfaits pour la santĂ©đŸ‘ et agissent Ă  diffĂ©rents niveaux : digestion, Ă©nergie, performances physiquesđŸ’Ș, systĂšme cardiovasculaire❀…

Personnellement, j’en prends au petit-dĂ©jeuner pour augmenter ma ration de protĂ©ines et avoir un bon apport en omĂ©ga 3.

SantĂ© intestinale👍

Les graines de chia contiennent une importante teneur en fibres solubles et insolubles [1].

Deux cuillĂšres Ă  soupe de ces graines permettent de couvrir jusqu’à 20 % de nos besoins quotidiens en fibres. Il est donc intĂ©ressant de les intĂ©grer Ă  notre alimentation.

SatiĂ©tĂ© 👌 :

De plus, elles constituent une source intĂ©ressante de fibres et de protĂ©ines qui ont un fort pouvoir rassasiant. En prĂ©sence d’eau, elles prennent du volume dans l’estomac et les intestins.

Et le tryptophane contenu dans les graines dispose d’un rĂŽle rĂ©gulateur sur la faim et l’humeur.

SantĂ© des os et des dents đŸ˜

Elles contiennent du calcium (4x plus de calcium que dans le lait de vache) et du phosphore, constituants importants des os et des dents.

Protection cardiovasculaire💖 :

Avec un taux Ă©levĂ© d’omĂ©ga-3, ces graines participent au maintien de la santĂ© du systĂšme cardiovasculaire. Elles aident Ă  amĂ©liorer notre fonction cardiovasculaire, comme le montrent plusieurs Ă©tudes[2].  

Les omĂ©ga-3, participent Ă©galement Ă  la rĂ©gulation de la tension artĂ©rielle[3], Ă  l’amĂ©lioration de l’élasticitĂ© des vaisseaux sanguins, et luttent contre l’hypercholestĂ©rolĂ©mie [4].

Allié contre le diabÚte :

La couche gĂ©latineuse que forment les graines de chia en prĂ©sence d’eau combinĂ©e Ă  leur contenance en fibres permet de ralentir considĂ©rablement l’assimilation des glucides.

Ainsi, ces graines permettent d’éviter les montĂ©es rapides du taux de sucre dans le sang.

RĂ©gulation du sommeil et de l’humeur ☀:

Les graines de chia contiennent du tryptophane : un acide aminĂ© qui joue un rĂŽle clĂ© dans la rĂ©gulation du sommeil. En effet, il est prĂ©curseur  de la mĂ©latonine aussi appelĂ©e  Â«â€‰hormone du sommeil » et de la sĂ©rotonine qui est « l’hormone du bonheur Â» [5].

ConcentrĂ© d’antioxydants👍 :

Les graines de chia sont riches en antioxydants tels que les polyphĂ©nols (acide cafĂ©ique, flavonols…)[6].

Ces antioxydants participent Ă  la lutte contre les agressions extĂ©rieures liĂ©es Ă  la pollution, l’alimentation industrielle, ou encore, la sĂ©dentaritĂ©.

AlliĂ© des sportifs đŸšŽ :

C’est une source de protĂ©ines vĂ©gĂ©tale trĂšs intĂ©ressante, puisqu’elles contiennent environ 15-20 % de protĂ©ines.

Comme elles ralentissent l’assimilation des glucides, elles permettent une diffusion plus homogĂšne et durable d’énergie tout au long de l’effort physique et ainsi amĂ©liorer l’endurance de la personne qui les consomme. 

Par ailleurs elles contiennent tous les acides aminĂ©s essentiels Ă  l’organisme, ce qui entraine une meilleure assimilation des protĂ©ines et aide les tissus musculaires đŸ’Ș Ă  se reconstruire..

🚹 Attention aux graines de chia

  • En cas de diverticules,
  • En cas d’hypotension artĂ©rielle,
  • En cas d’allergies aux autres graines,
  • En cas de traitement anticoagulant,
  • Pour les hommes atteints d’un cancer de la prostate (les Ă©tudes se contredisent sur le rĂŽle de l’omĂ©ga 3 : acide α-linolĂ©nique) [7,8].

Sources :

[1]- V. Ixtaina, M. Martinez,V. Sportono, et all. CaractĂ©risation des huiles de graines de chia obtenues par pressage et extraction par solvant. Mars 2011. Journal of Food Composition and Analysis 24 (2): 166-174

[2]-R Ayerza, W Coates. Ground chia seed and chia oil effects on plasma lipids and fatty acids in the rat. November 2005. Nutrition Research, Vol 25, Issue 11,  995-1003

[3]- V. Vuksan, D. Whitham J-L Sievenpiper, et all. Supplementation of conventional therapy with the novel grain Salba (Salvia hispanica L.) improves major and emerging cardiovascular risk factors in type 2 diabetes: results of a randomized controlled trial. Nov 2007 . Diabetes Care ;30(11):2804-10.

[4]- A-G Chicco, M-E D’alessandro, G-J Hein, et all. Dietary chia seed (Salvia hispanica L.) rich in α-linolenic acid improves adiposity and normalises hypertriacylglycerolaemia and insulin resistance in dyslipaemic rats. May 2008 ; British Journal of Nutrition. Vol 101 Issue 1

[5]- S-N Young. How to increase serotonin in the human brain without drugs. Nov 2007, JPN, 32(6):394-399

[6]- F-E Gonzales Jimenez,M-C Beltran-Orozco, V. Martinez. . The antioxidant capacity and phenolic content of chĂ­a’s (Salvia hispĂĄnica L.) integral sed and oil. November 2010.  Journal of Biotechnology. Vol150, Supplement, Page 315

[7]- M. Carayol ?P. Grosclaude, C. Delpierre. Prospective studies of dietary alpha-linolenic acid intake and prostate cancer risk: a meta-analysis. 2010 Mar. Cancer Causes Control (3):347-55.

[8]- C. Pelser, A-M Mondul, A-R Hollenbeck, et all. MatiĂšres grasses alimentaires, acides gras et risque de cancer de la prostate dans l’Ă©tude NIH-AARP sur l’alimentation et la santĂ©. 2013 Apr. Biomarqueurs d’Ă©pidĂ©miol de cancer Prev; 22 (4): 697–707.

 

Laisser un commentaire